CONTACT

       PERFORMANCE

PROLETARIANS !!!

 JOIN THE CONTINUOUS BROADCAST POST-MEDIA BULLSHIT AND CHANGE TODAY !!!

FREE OF CHARGE !!!

A PROJECT BY / UN PROJET DE

LILI REYNAUD-DEWAR ET BENJAMIN VALENZA

EPISODE #01

9-10 OCTOBER, 2014

BROADCASTED  FROM  / DIFFUSÉE DEPUIS

MAGASIN – CNAC, GRENOBLE

WITH LIVE PERFORMANCES AND VIDEOS BY/

AVEC DE NOUVELLES PERFORMANCES ET DES VIDÉOS DE :

VERENA DENGLER, DIEDRICH DIEDERICHSEN, HADLEY AND MAXWELL, CHRISTIAN FAELSNES, EMY CHAUVEAU, HENDRIK HEGRAY, GUILLAUME PILET, MICHAEL SMITH, DENIZ UNAL, HUGO CANOILAS, MATHIS COLLINS, AXELLE STIEFEL, NASTASIA MEYRAT, CHLOÉ DELARUE, LOU MASDURAUD, LAUREN HURET & CAMILLE DUMOND, LEA MEIER, JOHANNA VIPREY (BLANC ALLIGATOR), BENJAMIN THOREL, MACON+lili

AND A VIDEO PROGRAM FEATURING /

ET UN PROGRAMME VIDÉOS DE:

ALEX BAG, CHRISTOPH SCHLIENGENSIEF, OLIVIA DUNBAR, ERICA EYRES, DAVID ROBBINS ET MICHELLE NAISMITH.

CONCEPTION TECHNIQUE / TECHNICAL CONCEPTION : SACHA BÉRAUD

EPISODE #02

11 MAY, 2015 

BROADCASTED  FROM  / DIFFUSÉE DEPUIS

ISTITUTO SVIZZERO DI ROMA

WITH LIVE PERFORMANCES AND VIDEOS BY/

AVEC DE NOUVELLES PERFORMANCES ET DES VIDÉOS DE :

CESARE PETROIUSTI,  GINA FOLLY, ANNE LE TROTER, CADEO, ALVIN CURRAN, MIKE COOPER, BENJAMIN VALENZA, JOANNE BURKE  & EMILIANO MAGGI , SARA SADIK, HAYDEE, CEPREN SYNTH, BARBARA BRACCINI, ALICE FOURNIER, LÉA MEIER, DIEGO DE ATUCHA, ETIENNE CHOSSON, ANDREA NUCAMENDI, SILENT STREAM CORPORATION, SARAH MARGNETTI, COLINE MIR, NAIM BYTYQI, CORALIE ROUET …

AND A VIDEO PROGRAM FEATURING  (TO BE CONFIRMED) /

ET UN PROGRAMME VIDÉOS DE (SOUS RÉSERVE) :

ALDO TAMBELLINI, ALEXANDER HEMPEL AND TOBIAS KASPAR, CORALIE ROUET, SPEGNILA TV, HANNAH WEINBERGER, LUIGI ONTANI, CINICO TV, OLIVIA DUNBAR, DOROTHEE DUPUIS & LA START-UP, HADLEY AND MAXWELL, CHRISTIAN FAELSNES, EMY CHAUVEAU, GUILLAUME PILET, DENIZ UNAL, HUGO CANOILAS, NASTASIA MEYRAT, CHLOÉ DELARUE, LOU MASDURAUD, CADEO, ALVIN CURRAN, MIKE COOPER, BENJAMIN VALENZA & DANIEL DEWAR, GILLES FURTWANGLER …

TECHNICAL CONCEPTION : SACHA BÉRAUD

EDITING & STREAMING: LENI LECOINTRE

VISUALS & ANIMATIONS : SARA SADIK

PERFORMANCE PROLETARIANS !!!

JOIN THE CONTINUOUS BROADCAST POST-MEDIA BULLSHIT AND CHANGE TODAY !!!

FREE OF CHARGE !!!

IN 1970, BRIAN DE PALMA RELEASED THE BLACK COMEDY FEATURE FILM “HI! MOM” STARRING ROBERT DE NIRO.

“HI! MOM” IS A TYPICALLY POST-MACLUHANESQUE TALE, NARRATING DE NIRO’S USE OF A PERSONAL CAMERA, FROM RECORDING HIS NEIGHBORS’ DAILY LIFE TO TAKING PART IN A VIOLENT LIVE THEATER PERFORMANCE. THIS PERFORMANCE, ENTITLED BE BLACK BABY ! IS THE ACTUAL CLIMAX OF THE FILM. IT CONSISTS OF SWAPPING ROLES BETWEEN BLACK AND WHITE US CITIZEN, WITH WHITES BLACKENING AND GETTING BEATEN UP AND INSULTED BY WHITENED BLACKS. IN IT, DE NIRO PLAYS THE ROLE OF POLICEMAN ARRESTING AND MOLESTING THE CROWD OF PERFORMERS. OVER THE COURSE OF THE FILM AND ITS DEPICTION OF DE NIRO’S ACQUAINTING TO THE CAMERA, HIS CHARACTER (A YOUNG VIETNAM VETERAN) PERFORMS VARIOUS ROLES OR IDENTITIES : FROM ASPIRING FILM DIRECTOR TO SURVEILLANCE OBSESSED GUY TO VIOLENT COP TO OVER CONTROLLING PARTNER (HE MOVES WITH ONES OF THE GIRLS HE WAS SPYING WITH HIS CAMERA) TO TERRORIST.

WITH ITS FINAL SCENE SHOWING DE NIRO INTERVIEWED ON THE NATIONAL NEWS AS A WITNESS FOR A BOMB ATTACK HE’S ACTUALLY RESPONSIBLE FOR, “HI ! MOM” SHOWS THE INFLUENCE OF MEDIA ON OUR NATURAL ROLE PLAYING TENDENCIES.

IN 2008, IN HIS BOOK ON SURPLUS VALUE IN ART (WITTE DE WITH PUBLISHINGS, STERNBERG PRESS, 2010) DIEDERICH DIEDERICHSEN COINED THE TERM “PERFORMANCE PROLETARIANS” TO DESCRIBE A SPECIFIC “CREATIVE CLASS” EMERGED UNDER THE NEW TECHNOLOGICAL CONDITIONS OF PRODUCTION AND CIRCULATION OF ARTISTIC CONTENT.

THIS LABOUR OF THIS CLASS, DIEDERICHSEN WRITES, IS BOTH DE-REGULATED AND DE-PROFESSIONALIZED. IT FUNCTIONS NOT SO MUCH AS A WORKING FORCE BUT AS A LIFE FORCE, DISPLAYING THE PRODUCTS OF ITS CREATIVE ACTIVITY AS A CONTINUOUS STREAM OF ENERGY, AGILITY, CHARM, AND TALENT. NEEDLESS TO SAY THESE PRODUCTS ARE NOT DEFINED BY THEIR ORIGINALITY, BUT ON THE CONTRARY BY THEIR REPETITIVE ENDORSEMENT OF EXISTING PERFORMANCE PATTERNS AND THE ENDLESS RECONSTRUCTION OF MULTIPLE IDENTITIES. THEY ARE INTERCHANGEABLE AND MUTABLE, AND EASILY ADAPT TO THE VARIOUS PREDETERMINED FORMATS THEY AIM TO FIT IN.

WITH THESE TWO ANCHOR POINTS, SPANNING OVER FOUR DECADES : FROM THE BEGINNINGS OF THE USE OF PERSONAL CAMERAS TO THE GENERALIZATION OF INTERNET RELATED METHODS OF PERFORMING, OUR PROGRAM “PERFORMANCE PROLETARIANS !!! JOIN !!!” WISHES TO EXPLORE THE RELATIONS BETWEEN PERFORMANCE AND TECHNOLOGY, MORE SPECIFICALLY THE TECHNOLOGIES OF ENTERTAINMENT. THE POINT IS NOT SO MUCH TO THINK ABOUT THE CONSERVATION ASPECTS OF PERFORMANCE – IN ITS RELATION TO DOCUMENTATION AND RECORDING – BUT ON THE CONTRARY TO THINK ABOUT PERFORMANCE IN TERMS OF ITS CIRCULATION, BROADCASTING AND IMMEDIATE RELEASE. THROUGH THIS WINDOW, WE AIM TO HELP RESURFACE THE VARIOUS ROLE PLAY AND IDENTITIES GENERATED BY SUCH METHODOLOGICAL CHOICES, AND TO FOCUS PRIMARILY ON THE USE OF A VERY ENERGETIC BODY AS A TOOL FOR MEDIA EXPOSURE.

WE WISH TO GATHER A GROUP OF ARTISTS AND SPEAKERS FROM DIFFERENT GENERATIONS, WHO HAVE BLURRED THE BOUNDARIES BETWEEN FILM, VIDEO, PERFORMANCE, LIVE MUSIC AND TELEVISION, AND WHO HAVE COMBINED VARIOUS MEDIUM IN ORDER TO PRODUCE WORK THAT IS ASPIRING TO BOTH CHALLENGE AND INTEGRATE THE MASS MEDIA PROTOCOLS, ITS STEREOTYPES AND ITS PROMISE OF CREATIVE FREEDOM AND DEMOCRATIZATION.

THE AUDITORIUM OF MAGASIN WILL HOST A STUDIO FOR THE PERFORMANCES TO TAKE PLACE AND BE BROADCASTED. THE PROGRAM WILL BE TRANSMITTED LIVE ON A DEDICATED INTERNET CHANNEL.

BENJAMIN VALENZA AND LILI REYNAUD-DEWAR WILL ASSEMBLE AND MIX THESE VIDEOS AND PERFORMANCES, LIVE. THEIR STUDENTS FROM HEAD GENEVA AND EBABX BORDEAUX WILL BE GIVEN CAMERAS AND WILL TAKE THE RESPONSIBILITY FOR FILMING THE EVENT CONTINUALLY DURING 36 HOURS, FROM OCTOBER 9 12PM UNTIL OCTOBER 10 MIDNIGHT OF THE YEAR 2014.

THIS STUDIO WILL BE SEMI-PRIVATE, ACCESSIBLE ONLY TO THE PARTICIPANTS IN THE PROJECT. THE AUDIENCE WILL BE SITTING BEHIND THEIR COMPUTER IN THEIR HOME, FAVORITE BAR, OR ELSE.

PROLÉTAIRES DE LA PERFORMANCE!!!

REJOIGNEZ LE PROGRAMME DE DIFFUSION CONTINUE DU DÉLIRE POST-MÉDIA ET CHANGEZ DÈS AUJOURD’HUI!!! GRATUIT!!!

EN 1970, BRIAN DE PALMA REALISAIT « HI! MOM » UNE COMÉDIE SOMBRE ET GRINÇANTE, AVEC ROBERT DE NIRO. « HI! MOM » EST UN GENRE DE FABLE TYPIQUE DE L’ÉPOQUE DE MARSHALL MCLUHAN, QUI RACONTE LES USAGES QUE DE NIRO FAIT DE SA CAMERA ET DE SES DIFFERENTS PERSONNAGES ET IDENTITÉS, DEPUIS L’ENREGISTREMENT DU QUOTIDIEN DE SES VOISINS JUSQU’A SA PARTICIPATION À UNE PERFORMANCE VIOLENTE DU CÉLÈBRE WOOSTER GROUP. CETTE PERFORMANCE, INTITULÉE « BE BLACK BABY ! » CONSTITUE LE POINT CULMINANT DU FILM. ELLE PROPOSE UN ÉCHANGE DE ROLES ENTRE CITOYENS AMERICAINS BLANCS ET NOIRS, DANS LAQUELLE LES BLANCS, LE VISAGE NOIRCI, SE FONT FRAPPER ET INSULTER PAR DES NOIRS GRIMÉS DE BLANC. DE NIRO Y JOUE UN ROLE ASSEZ DIFFERENT : CELUI D’UN POLICIER QUI INTERVIENT BRUTALEMENT AFIN DE COUPER COURT AU DÉCHAINEMENT DE VIOLENCE. DANS LE RESTE DU FILM, LA FAMILIARISATION DE DE NIRO (UN VÉTÉRAN DU VIETNAM) AVEC SA CAMERA VA DE PAIR AVEC SON IDENTIFICATION À PLUSIEURS FIGURES PLUS OU MOINS DÉTESTABLES : DE L’ASPIRANT RÉALISATEUR AU FLIC VIOLENT, EN PASSANT PAR LE COMPAGNON HYPER JALOUX ET AUTORITAIRE (IL EMMENAGE AVEC UNE DES FILLES QU’IL ESPIONNAIT AVEC SA CAMÉRA) JUSQU’AU TERRORISTE. LA SCÈNE FINALE, QUI MONTRE DE NIRO EN TRAIN DE DONNER DES INTERVIEWS POUR LA TÉLÉVISION LOCALE, EN TANT QUE TÉMOIN D’UN ATTENTAT A LA BOMBE DONT IL EST EN RÉALITÉ L’AUTEUR, RESUME BIEN L’INTENTION DU FILM TOUT ENTIER : TOURNER EN DÉRISION MAXIMUM L’INFLUENCE DES MÉDIAS SUR NOTRE CAPACITÉ INNÉE À ENDOSSER DES PERSONNALITÉS ET JOUER DES ROLES.

EN 2008, DANS SON LIVRE ON SURPLUS VALUE IN ART (WITTE DE WITH PUBLISHINGS 2008, STERNBERG PRESS, 2010) DIEDERICH DIEDERICHSEN PROPOSAIT UN TERME : “THE PERFORMANCE PROLETARIANS” AFIN DE DÉCRIRE UNE NOUVELLE CLASSE (CRÉATIVE) APPARUE AVEC LES NOUVELLES CONDITIONS TECHNOLOGIQUES DE CIRCULATION ET DE DIFFUSION DE CONTENUS ARTISTIQUES. LES CONDITIONS DE PRODUCTION DE CETTE CLASSE, NOUS DIT DIEDERICHSEN, SONT DÉ-RÉGULÉES, DÉ-PROFESSIONALISÉES. ELLE NE FONCTIONNE PLUS SEULEMENT EN TANT QUE FORCE DE TRAVAIL MAIS EN TANT QUE FORCE DE VIE, DÉPLOYANT LES PRODUITS DE SON ACTIVITÉ CRÉATIVE À TRAVERS UN FLUX CONTINU D’ÉNERGIE, D’AGILITÉ, DE CHARME, DE TALENT. CES PRODUITS NE SE DISTINGUENT PAS PAR LEUR ORIGINALITÉ, MAIS AU CONTRAIRE PAR LEUR IDENTIFICATION RÉPÉTITIVE À DES MOTIFS PERFORMATIFS ET SPECTACULAIRES PRÉ-EXISTANTS, PAR LEUR RECONSTRUCTION INCESSANTE D’IDENTITÉS DÉJA PRODUITES ET MISES EN CIRCULATION. CES NOUVEAUX PRODUITS CULTURELS SONT INTERCHANGEABLES, DISPONIBLES, TRANSFORMISTES. ILS S’ADAPTENT VOLONTIERS AUX FORMATS DANS LESQUELS ILS APPARAISSENT ET DISPARAISSENT CONTINUELLEMENT.

AVEC CES DEUX POINTS DE DÉPART, QUI S’INSCRIVENT DANS DEUX ÉPOQUES DIFFERENTES : DES DÉBUTS DE L’USAGE PERSONNEL DES CAMÉRAS À LA GÉNÉRALISATION DE FORMES DE PERFORMANCES SPÉCIFIQUES ENCOURAGÉES PAR INTERNET, NOTRE PROGRAMME « PROLÉTAIRE DE LA PERFORMANCE !!! REJOINS NOUS ! » SE DONNE POUR OBJECTIF D’EXPLORER LES RELATIONS ENTRE PERFORMANCE ET TECHNOLOGIE, EN PARTICULIER « LA TECHNOLOGIE DU DIVERTISSEMENT ».

L’IDÉE ICI N’EST PAS DE RÉFLÉCHIR AUX PROBLÈMES DE CONSERVATION ET DE DOCUMENTATION DE LA PERFORMANCE, MAIS AU CONTRAIRE, DE PENSER A LA PERFORMANCE EN RELATION À SA MÉDIATION INSTANTANÉE, À SA DIFFUSION SIMULTANÉE, À SA CIRCULATION IMMÉDIATE. À TRAVERS CETTE FENÊTRE (UN TERME À ENTENDRE AU SENS PLUS TECHNIQUE QUE CONCEPTUEL), NOUS VOULONS FAIRE APPARAITRE LA VARIÉTÉ DES RÔLES ET DES POSTURES IDENTITAIRES GÉNERÉE PAR DE TELLES CONDITIONS MÉTHODOLOGIQUES ET TECHNOLOGIQUES.

NOUS VOULONS RÉUNIR DES ARTISTES DE GÉNÉRATIONS DIFFÉRENTES, QUI CHERCHENT À BROUILLER LES LIMITES ENTRE FILM, VIDÉO, PERFORMANCE, MUSIQUE, TÉLÉVISION, QUI INCARNENT ET SUBVERTISSENT DES PERSONNAGES ET DES RÔLES DÉJÀ EXISTANTS DANS L’INDUSTRIE DU SPECTACLE ET DU PAYSAGE TECHNOLOGIQUE. CES ARTISTES COMBINENT DIFFÉRENTS MÉDIUMS AFIN DE DÉPASSER ET DE COMPRENDRE LES PROTOCOLES DES MÉDIAS DE MASSE, ILS INTÈGRENT CES PROTOCOLES, ILS EMBRASSENT LEURS STÉRÉOTYPES ET LEURS PROMESSES DE DÉMOCRATISATION, TOUT EN PRODUISANT UNE POSTURE CRITIQUE VIS-À-VIS DE L’ESTHÉTIQUE DE MASSE.

CETTE VARIÉTÉ D’ŒUVRES ET D’ARTISTES LIÉES PAR LEUR RELATION AU DIVERTISSEMENT ET AUX MASS MEDIA SERA REGROUPÉE SOUS UNE SEULE BANNIÈRE : CELLE DU BROADCAST CONTINU D’UN ÉVÈNEMENT QUI REGROUPERA DES PERFORMANCES LIVE DIFFUSÉES SIMULTANÉMENT, UN PROGRAMME VIDÉO MIXÉ EN LIVE, ET UNE SÉLECTION D’ARCHIVES DE PERFORMANCES.

L’AUDITORIUM DU MAGASIN SERA TRANSFORMÉ EN STUDIO DANS LEQUEL LES PERFORMANCES AURONT LIEU, SERONT FILMÉES ET RETRANSMISES SIMULTANÉMENT SUR UNE CHAINE INTERNET DEDIÉE : LA CHAINE DES PROLÉTAIRES DE LA PERFORMANCE. DES CAMÉRAS SERONT CONFIÉES AUX ÉTUDIANTS DE L’EBABX (ÉCOLE DES BEAUX-ARTS DE BORDEAUX) ET DE LA HEAD (HAUTE ÉCOLE D’ART DE DESIGN DE GENÈVE) QUI ASSUMERONT L’ENTIÈRE RESPONSABILITÉ DE L’ENREGISTREMENT DES PERFORMANCES, TANDIS QUE BENJAMIN VALENZA ET LILI REYNAUD-DEWAR PRENDRONT EN CHARGE LA RÉGIE. C’EST AUX TRAVERS DE LEURS YEUX ET DE LEURS DÉCISIONS QUE LE PUBLIC PERCEVRA LES DIVERSES MANIFESTATIONS DES ARTISTES INVITÉS AU MAGASIN.

CET ÉVÈNEMENT DURERA 36 HEURES, SANS INTERRUPTION, DU JEUDI 9 OCTOBRE À MIDI AU VENDREDI 10 OCTOBRE À MINUIT.

LE STUDIO D’ENREGISTREMENT (L’AUDITORIUM) ET LA RÉGIE SERONT SEMI-PRIVÉS, ACCESSIBLES SEULEMENT AUX PARTICIPANTS DU PROJET, CRÉANT AINSI UNE COMMUNAUTÉ PROVISOIRE TOUT ENTIÈRE DÉDIÉE À LA PRODUCTION DE NOUVEAUX CHAPITRES DE L’HISTOIRE DES PROLÉTAIRES DE LA PERFORMANCE. LE PUBLIC, QUANT À LUI, SERA ASSIS DERRIÈRE SON ORDINATEUR, SEUL OU AVEC DES AMIS, CHEZ LUI, AU BUREAU, AU BAR OU AILLEURS ENCORE.